fbpx

Les tendances en ressources humaines et marketing RH à surveiller en 2020 (1ère partie)

Ressources Humaines

Il est bien de prendre une pause chaque année pour regarder le chemin parcouru. Il est tout aussi important de savoir mesurer le progrès et se féliciter pour les diverses étapes franchies.

D’autre part, il est également essentiel de regarder en avant pour décider des actions marketing et RH qui seront à prioriser afin de répondre efficacement aux enjeux et préoccupations de l’organisation dans les prochains mois.

Chaque année, Proxima Centauri produit un portrait prévisionnel des tendances à surveiller en ressources humaines et en marketing RH.

Ce même rapport, qui s’appuie à la fois sur un recensement de la littérature et une réflexion d’équipe quant à tous les projets clients effectués dans les 12 derniers mois.

La mise en commun de ces deux éléments permet de mieux anticiper les tendances qui marqueront le paysage du recrutement et des ressources humaines des organisations pour la prochaine année.

Ainsi, il vous servira d’appui pour élaborer une stratégie RH axée sur l’avenir.

Voici 6 des 18 tendances en ressources humaines et marketing RH à surveiller en 2020.

1. Réflexion stratégique des RH

La fonction des ressources humaines détient de plus en plus d’importance sur le plan du positionnement stratégique des organisations. C’est notamment en raison de son rôle de premier plan en matière de recrutement des talents, mais aussi de développement des compétences dans cette ère de révolution 4.0, où les changements sont rapides et continus.

Pour vous assurer que chaque fonction de l’organisation soit bien alignée avec la mission et la vision de cette dernière et pour permettre une stratégie cohérente et adéquate, chaque processus cette année devrait faire l’objet d’une évaluation.

En 2020, assurez-vous que vos programmes, structures, processus et politiques soient optimisés et donnent les résultats désirés, pour suivre votre stratégie d’affaires.

Mettre sur pied un plan stratégique des ressources humaines et en assurer la réalisation, voilà l’une des tendances importantes qui préoccupera beaucoup d’organisations dans la prochaine année. 

2. Engagement des employés

Les dépenses en matière de marque employeur continuent d’augmenter au même rythme que la multiplication des enjeux RH tels que la rétention des talents et le recrutement de nouveau personnel.

Comme ça a été le cas en 2019, la pérennité de l’organisation passe par l’engagement des employés. 

L’engagement débute avec une description des tâches et un rôle clairement défini afin que chaque employé saisisse facilement les attentes et la vision de l’organisation qui l’engage. Cette initiative devrait entre autres vous permettre d’appuyer vos pratiques RH (reconnaissance, développement professionnel, évaluation, etc.).

Beaucoup d’individus sont encore attirés par une marque ou une expérience, toutefois ces expériences sont peu concluantes au quotidien dans leur relation avec leur supérieur immédiat.

Soutenir les gestionnaires de l’entreprise et contribuer à leur développement devient un prérequis et un investissement crucial pour maintenir l’adhésion à la marque employeur, favoriser une saine culture d’entreprise et développer l’engagement des employés au sein de vos équipes. 

Bref, pour favoriser l’engagement des employés, revoyez et remaniez au besoin certains aspects ou certaines pratiques telles que : 

  • Vos pratiques managériales ;
  • L’évolution des employés au sein de l’entreprise ;
  • Un espace pour permettre des initiatives d’amélioration ou la mise en place d’idées ;
  • La formation et le développement personnel ;
  • L’environnement de travail.

3. L’environnement de travail | Human space : bien-être, créativité et productivité

Une étude intitulée Global Impact of Biophilic Design in the Workplace porte sur des entrevues avec 7 600 employés dans 16 pays. Les résultats de cette étude sont stupéfiants.

L’étude établit notamment que la conception du lieu de travail a un effet significatif sur la décision des employés de rester au sein d’une entreprise dans 48 % des cas.

Les résultats de l’étude démontrent également que les personnes qui travaillent dans des bureaux présentant des caractéristiques naturelles atteignent des niveaux de bien-être global supérieurs de 15 %. De plus, les répondants ont indiqué se sentir 6 % plus productifs et 15 % plus créatifs au travail.

Toujours selon l’étude Global Impact of Biophilic Design in the Workplace, le palmarès des 6 éléments les plus souhaités au bureau compterait la lumière naturelle (44 %), la présence de verdure et de plantes (20 %), un environnement silencieux et paisible avec des possibilités de retraits (19 %), la vue de l’eau ou de la mer (17 %) et des couleurs vives (15 %).

Si vous prévoyez de lancer un projet de réaménagement, considérez les 6 éléments les plus souhaités dans l’environnement de travail :

  1. Les fenêtres. Concevez l’aménagement pour maximiser la lumière du soleil et la vue sur la nature ;
  2. Verdure. Les plantes en pot sont un bon début, mais ne vous arrêtez pas là ; les murs vivants et les jardins fleuris ont un effet étonnant sur le bien-être des employés ;
  3. Forme et motifs. Intégrez des motifs et des formes trouvés naturellement, comme des contours en nid d’abeille ou des feuilles ;
  4. Air. Prévoyez des fenêtres qui s’ouvrent lorsque cela est possible. Si ce n’est pas une option, assurez-vous que l’apport d’air est convenable ;
  5. Eau. Ajoutez une pièce d’eau. La vue et le bruit de l’eau suscitent un sentiment de sérénité ;
  6. Ton/texture. Utilisez différents grains de bois, du béton et de la brique. Peignez les murs et choisissez des textiles aux couleurs de la nature.

4. Remplacement des salles de jeux par des centres de ressourcement

Les salles de jeu c’est amusant, mais si presque personne ne les utilise, c’est plutôt de l’espace gaspillé. La nouvelle tendance est celle des salles de ressourcement pour tous les employés.

Si l’espace est disponible, créez un sanctuaire extérieur où les employés peuvent se retirer (une terrasse sur le toit ou un jardin du personnel, par exemple) ou un espace intérieur propice à la détente et la relaxation afin que le personnel puisse reconnecter ou déconnecter.

5. Le télétravail pour nourrir la marque employeur

Selon un sondage canadien mené par Indeed, 60 % des employés affirment que le télétravail est un critère important lorsqu’ils doivent choisir un poste, et le tiers d’entre eux envisageraient d’accepter un salaire moindre contre la possibilité de travailler à distance. Toutefois, cette pratique est loin d’être en place et disponible chez une majorité d’organisation.

Selon cette même enquête, 96 % des employeurs ayant une politique de télétravail en place sont d’avis qu’elle ne nuit pas à la productivité, et 65 % constatent une hausse de productivité.

Les employeurs auront donc à favoriser cette pratique et à la déployer afin de la rendre possible. Il est suggéré de l’utiliser 2 ou 3 jours par semaine au plus, afin d’optimiser les bienfaits sur l’efficacité des employés et diminuer les inconvénients potentiels.

Les avantages reliés au télétravail sont nombreux :

  • Accroit l’attractivité de l’entreprise en situation de recrutement de talents ;
  • Augmente la rétention du personnel ;
  • Augmente la productivité (en raison des interruptions moins fréquentes) ;
  • Améliore la créativité (contrairement aux bureaux à aire ouverte) ;
  • Améliore l’équilibre entre la vie personnelle et le travail (moins de temps sur la route, une plus grande facilité à travailler lors de journées pédagogiques ou de tempête) ;
  • Diminue les sources de stress pour l’employé (comme le transport, les enfants, la menace d’arriver en retard…) ;
  • Diminue les coûts (à la fois pour l’entreprise en matière d’immobilier, mais aussi pour les employés).

N’oubliez pas de mentionner cette pratique dans vos communications externes, notamment sur votre site Web ou votre page « carrières » en mettant davantage l’accent sur les possibilités de télétravail et la flexibilité de l’horaire de travail.

6. Redéfinir les valeurs pour favoriser l’action

Les piliers que constituent la mission, la vision et les valeurs d’une organisation gagneraient parfois à être revisités au fil des années, puisqu’ils influencent le futur d’une organisation et les décisions qui s’y rapportent.

Ce trio constitue l’ADN de votre organisation. Il sert en quelque sorte à établir une ligne de conduite ; à faciliter la prise de décision ; à favoriser la mobilisation et l’optimisation des ressources. 

Du point de vue externe, la mise en valeur de votre mission, de votre vision et de vos valeurs d’entreprise vous permettent de : 

  • Présenter votre caractère unique ;
  • Maximiser votre crédibilité ;
  • Exposer votre ligne directrice.

Autre tendance en vogue pour 2020 : la redéfinition des valeurs d’entreprise et la rédaction de valeurs plus attirantes aux yeux des salariés.

Auparavant, une valeur était représentée par un mot-clé, comme : avant-gardisme, rendement, collaboration ou éthique. 

L’inconvénient est qu’un seul mot peut être interprété de diverses façons, selon les individus qui se penchent dessus.

La rédaction de phrases courtesorientées vers l’action est en recrudescence, comme pour Amazon, Facebook ou Proxima Centauri.

Amazon :

  • Être obsédé par ses clients ;
  • Toujours inventer pour ses clients, 
  • Penser à long terme,
  • Se voir toujours comme au premier jour. 

Facebook :

  • Done is better than perfect;
  • What would you do if you weren’t afraid;
  • Move fast and break things.

Proxima Centauri :

  • Sois à l’avant-garde – Be ahead;
  • Crée une expérience – Create an experience;
  • Fais la différence – Go the extra mile ;
  • Agis de façon responsable – Be accountable.

Ces phrases ont le mérite d’être plus explicites et elles peuvent toutes être utilisées dans le cadre d’entrevues de recrutement et d’évaluation, voire de recadrage, au besoin.

On dénombre aujourd’hui beaucoup trop de valeurs similaires et peu distinctives dans les organisations, par exemple : qualité (comme si le contrat de travail autorisait la non-qualité), rendement (on se doute bien qu’une organisation n’a pas pour ambition de ne pas être rentable), respect (quel dommage de devoir encore préciser que chacun doit se respecter) et la liste est encore longue.

Pour lire la 2e partie : Les tendances en ressources humaines et marketing RH cliquez ici.

Certification médias sociaux – programme de 36 h de formation

Si vous souhaitez développer votre maîtrise des réseaux sociaux et mettre sur pied une stratégie efficace et un plan d’action, notre Certification médias sociaux est sans doute d’intérêt. Consultez les dates de notre prochaine cohorte.

Des articles connexes que vous pourriez apprécier :

Partager

Article associé

12 idées de stratégies marketing web et RH

Voici 12 idées et angles possibles pour générer du contenu vidéo pour des organisations de type B2B (business to business). Depuis 2015, Facebook a lancé la vidéo en direct et modifié son algorithme1 afin de favoriser cette nouvelle fonctionnalité. Le temps passé à visionner des contenus vidéos augmente et continue de dominer les réseaux sociaux. […]

Lire la suite

Catégories