8 duo-tangs avec pochettes

Ressources Humaines

Dans quelques jours la rentrée scolaire. Eh oui!

Pour certains parents, il s’agit d’une situation de déjà-vu, pour d’autres il s’agit d’une première expérience. Au niveau de la conciliation travail-famille, la rentrée scolaire crée un tourbillon surtout que certains reviennent de vacances et que déjà il faut commencer à penser au matériel scolaire, tenter de retrouver le fameux sac d’ « éduc » que nous avons caché quelque part en juin dernier et commencer même le magasinage pour les vêtements d’hiver alors que la piscine est encore ouverte. Pour plusieurs d’entre eux, la  rentrée scolaire représente un moment où le portefeuille est mis à rude épreuve.

Mais c’est également une période de stress.  Trafic, manque de temps, matins plus difficiles, supervision des devoirs et boîtes à lunch… nous avons parfois du mal à y faire face avec sérénité. En effet, le réseau informel qui autrefois apportait parfois un appui émotionnel (écoute, encouragement, support), ou matériel (aide financière ou domestique) ou encore informationnel (conseil, renseignement, orientation) s’est affaiblit. Dans un contexte où les personnes et les familles sont de plus en plus spatialement dispersées, les familles ne possèdent plus un aussi bon réseau de soutien qu’auparavant.

Ce sont dans des moments comme ceux-ci que les employeurs peuvent se démarquer.  Si vous avez des employés qui sont des parents, pourquoi ne pas aller s’informer de comment ils gèrent la rentrée scolaire?  Parfois, ce simple échange peut permettre à la personne de ventiler et de passer une meilleure journée. Est-ce que l’employé(e) aurait besoin de quitter un peu plus tôt afin de mettre au point les derniers détails pour la rentrée scolaire?  Ou encore arriver un peu plus tard le matin de la rentrée afin que le parent assure un début de journée sans tracas?  De petits gestes qui font toute la différence, qui démontrent une reconnaissance et un souci pour l’individu qui travaille dans votre organisation.

Pour la grande majorité des parents, le soutien vient des grands-parents. Moins d’un parent sur 5 dit pouvoir compter sur plusieurs sources de soutien (grands-parents, amis, famille, etc.). En cas de besoin, un parent sur 4 affirme avoir de l’aide de son entourage. Un parent sur 5 n’a aucune source de soutien.

(Source : Enquête québécoise sur l’expérience des parents d’enfants de 0 à 5 ans réalisée en 2015 par l’Institut de la statistique du Québec).

Partager

Article associé

Attirer les talents : transformer la satisfaction en succès

Maîtriser l’art d’attirer les talents

Attirer les talents : transformer la satisfaction en succès Pour découvrir comment attirer et retenir les talents dans un marché du travail compétitif ou encore quelles stratégies de bien-être au travail mettre en place améliorer la satisfaction des employés poursuivez votre lecture. Dans le contexte actuel du marché du travail, caractérisé par sa compétitivité accrue et […]

Lire la suite

Catégories